logo_acvb

LES VOITURES BERNARDET

LE RACER 500 DE COURSE

Dépités par les échecs de construction de voitures précédents, les frères Bernardet renoncent à s'engager dans un procès international trop coûteux contre CEMSA Caproni qui ont leur a volé leur prototype.

En parallèle avec les premières études de scooters, ils se lancent dans une étude de voiturette de course avec l'aide de Marcel Violet, le célèbre motoriste apôtre du deux temps.

Cette coopération donne naissance à une petite monoplace de course animée par un moteur deux temps de quatre cylindres disposés par paires donnant une cylindrée de 492,25 cm3, le tout monté sur un châssis mixte en tubes d'acier et tôles d'aluminium profilé.

La boîte indépendante est à cinq rapports plus une marche arrière. Le radiateur d'eau, placé à l'arrière du moteur, reçoit un accélérateur de circulation qui permet de conserver une température quasi constante au moteur même en régime élevé.

La carrosserie-coque est très basse (58 cm de hauteur), le dessous est entièrement caréné.
Des essais sont effectués sur l'anneau de Montlhéry les 3 et 4 juillet 1947, et la voiture atteint 140 km/h avec un comportement routier excellent d'après les témoins de l'époque, et dans un bruit d'échappement de deux temps unique en son genre en France

Et puis... mystère, après quelques engagements sans succès dans des courses, plus personne ne reverra cette voiture !

Voiture Violet Monthléry 01

La voiturette Violet-Bernardet lors des premiers essais à Monthléry en juillet 1947.
Au centre en costume noir Robert Bernardet.

Voiture Violet Roger Bernardet Usine

Roger Bernardet pose devant l'Usine de Chatillon avec la Bernardet-Violet.

Voiture Viloet passe

Le bolide passe sur l'anneau de Montlhéry.

construction

La construction du prototype.
Photo de Jean Kretsch, devant à gauche.
Pierre Bernarde,neveu des trois frères, derrière à droite,
est l'un des ouvriers tôliers qui ont construit cette voiture.

 

moteur

Plan du moteur 2 temps Marcel Violet

 

ventoux48

La voiturette Bernardet-Violet termine à la 7e place à la montée du Mont Ventoux en 1948.

Nous savons que 2 exemplaires ont été inscrits à la
2e Coupe des Petites Cylindrées à Reims-Gueux en 1948, aux places :
• n° 16. Maurice Violet Violet-Bernardet 500
• n° 18. Jean Ivernel Violet-Bernardet 500
mais n'ont hélas pas pris le départ de la course.
Source : Forum Autosport

 

Cette voiturette Bernardet-Violet n'a pas de rapport avec la
Racer 500 JB conçue par Jean Bernardet en 1949.